29 juillet 2008

Sans bruit ...

Parce que ... Parce que parler, oui. Mais plus à n'importe quelle oreille, plus pour entendre l'écho de ma voix me revenir déformé, amplifié ... incomprise. Parce qu'écrire, oui. Toujours. Pour combler le vide, pour déchirer le silence, pour expliquer l'incompris. Pour tromper l'ennui. Mais plus devant n'importe quels yeux. Pour ne plus devoir me censurer, pour ne plus devoir me poser la question de savoir quelles conséquences auront mes mots, quelles personnes vont les lire, et combien d'entre eux y trouveront à redire. ... [Lire la suite]
Posté par Naryomed à 14:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]