30 décembre 2007

Vous pouvez répéter la question ?

C'est parce qu'on demande les choses, que je ne sais pas répondre. C'est quand je me pose les questions, formulées avec un sujet, un verbe, pleins de petits compléments, et un beau point d'interrogation, que les réponses me fuient, avec leurs petites jambes ... C'est quand je commence à leur courir aprés, que tu peux être certain que je ne les rattrape jamais, quelque soit la force et la conviction, la nécéssité et la vitalité qui me pousse à lever une jambe aprés l'autre, encore et encore. Je ne pose pas de questions, ou trés peu.... [Lire la suite]
Posté par Naryomed à 22:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 décembre 2007

Avant moi, y en a eu combien ? T'en penses quoi ? T'y penses quand ? Pourquoi tu t'en souviens ?

"Je sais plus quoi te dire, j'en peux plus sincérement ... Fais quelque chose, soigne toi, grandis un peu ... Appelle moi quand t'auras pris 10 ans ... / J'aime pas apprendre, j'aime savoir, j'suis pas un mec qui retient les leçons, j'apprends rien, j'suis un con, j'vis sur mes acquis et mes acquis c'est pas les bons, mon cerveau coince par endroits, quelque chose a dû cramer dans l'hémisphère droit / Comme la jeter par la fenêtre cent fois mentalement quand elle cause à des gens et que des gens lui causent, je chronomètre,... [Lire la suite]
Posté par Naryomed à 18:37 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 août 2007

J'ai des mots de tête, et ça fait de moi une psycopathe.

Trouvée Piqué chez Alm' Joon .... 81 pour cent des tueurs en série rêvent : Moi aussi. Tout le temps. Et pas de petits oiseaux, de soleil et d'aprés midi d'été. Cette nuit, j'ai envoyé ma famille ad patres en conduisant une voiture. La nuit d'avant, j'ai écrit un discours pour N.S notre nouveau bouffon président de la Conneriepublique République. 81 pour cent des tueurs en série sont isolés : Isolés ? ... Tout le monde est isolé. Tout dépend de la définition d'isolation. 68 pour cent mentent de manière chronique :Je mens beaucoup,... [Lire la suite]
Posté par Naryomed à 15:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]